29 octobre 2020

Du 24 au 31 octobre, c’est la semaine des chauves-souris. Ce petit animal de l’ordre des chiroptères que l’ont associe souvent à la fête d’Halloween et aux vampires n’a pourtant rien d’épeurant. Les chauves-souris apportent de nombreux bienfaits aux écosystèmes ainsi qu’à l’humain, il faut donc s’assurer de les protéger.

 

Petite chauve-souris brune © USFWS, CC BY-NC-SA 2.0

Quelques mythes

On entend souvent des histoires comme quoi les chauves-souris peuvent se prendre dans nos cheveux, sucer notre sang ou nous transmettre des maladies. Or, cet animal s’oriente grâce à un système d’écholocalisation très précis lui permettant de détecter le moindre obstacle (comme un humain) à grande distance et les espèces présentes dans nos régions se nourrissent exclusivement d’insectes, de fruits ou de nectar. On estime aussi que moins de 5 % des chauves-souris en Amérique du Nord sont porteuses de la rage et, contrairement à la croyance populaire, elles ne sont pas un vecteur de propagation du coronavirus.

 

Plusieurs bénéfices

Certaines espèces de chauves-souris pouvant manger jusqu’à 3000 insectes en une seule nuit,  elles contribuent à réduire les populations d’insectes nuisibles dans les milieux agricoles, ce qui permet de diminuer l’utilisation de pesticides. Celles s’alimentant de nectar ou de fruits contribuent quant à elles à la pollinisation et à la dissémination des graines.

 

Un animal à protéger

Saviez-vous que les chauves-souris du Québec sont en péril? En effet, un champignon qui provoque le syndrome du museau blanc (SMB) a fait chuter drastiquement les populations de cet animal au Québec. Ce champignon inoffensif pour l’humain cause dans certains cas jusqu’à 99 % de mortalité dans les colonies de chauves-souris.

Pour aider les populations à survivre, vous pouvez installer chez vous des dortoirs à chauves-souris, limiter l’éclairage autour de votre habitation la nuit, éviter l’utilisation de pesticides et également rapporter vos observations de chauves-souris aux instances qui en font le suivi.

 

Observer la chauve-souris près de chez vous

Plusieurs espèces de chauves-souris peuvent être observées sur le territoire du Corridor forestier du Grand Coteau, comme par exemple :

  • Petite chauve-souris brune
  • Chauve-souris nordique
  • Chauve-souris cendrée
  • Grande chauve-souris brune

 

Chauve-souris argentée © adamdv18, CC BY-NC-SA 2.0

 

L’animal fréquente des lieux tels que les forêts matures près de clairières ouvertes ou de plans d’eau et on le retrouve aussi souvent sous les lignes électriques (un habitat ouvert idéal pour la chasse aux insectes). La forêt du Grand Coteau ainsi que les milieux agricoles sont des endroits potentiels pour l’observer. Dans tous les cas, lorsque vous observer n’importe quelle espèce animale, gardez vos distances et évitez de toucher les animaux, qu’ils soient vivants ou morts.

Nous espérons que vous verrez maintenant cet animal comme une petite bête dont il faut se soucier plutôt qu’une menace. Les chauves-souris devraient seulement faire peur en tant que décorations!

 

Joyeuse Halloween!

 

Sources

https://chauve-souris.ca

https://groupechiropteresquebec.org/5-bonnes-raisons-de-proteger-les-chauves-souris/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *