3 octobre 2022

Le maintien du Corridor forestier du Grand Coteau est piloté par une stratégie régionale d’aménagement alliant des municipalités, des organismes ainsi que des citoyen(ne)s.

Un plan d’action régional en gestion des milieux naturels (PAGMN) sert à consolider le travail de protection des milieux naturels en l’intégrant dans le développement et la gestion du territoire. En établissant des objectifs qui permettent la conservation des écosystèmes et la consolidation de la connectivité entre plusieurs milieux, ce type de plan d’action permet de mettre en œuvre des solutions concrètes en matière de protection de l’environnement. Le plan identifie des outils afin d’atteindre les objectifs prédéterminés, comme des outils de conservation, des outils urbanistiques, une stratégie financière et/ou la répartition des responsabilités et des rôles des différents acteurs (Ville de Gatineau).

La carte du Corridor forestier du Grand Coteau parle d’elle-même : on y voit un corridor connectant 28 350 hectares de milieux boisés. Ce qui équivaut à 24,6 % de l’ensemble des boisés du territoire métropolitain!

Afin de contrer la fragmentation et la disparition d’habitats de plusieurs espèces fauniques et floristiques, pas moins de 376 actions figurent au plan d’action régional en gestion des milieux naturels du Corridor forestier du Grand Coteau. Elles vont de la conception et de la mise en œuvre d’un plan de verdissement, à la création d’une stratégie financière pour acquérir et protéger à perpétuité les écosystèmes prioritaires du territoire concerné, en passant par une augmentation de l’accessibilité de la nature pour les citoyens grâce à la bonification de l’offre récréative et de la sensibilisation. Découvrez les 10 actions prioritaires du plan relatif au Corridor forestier du Grand Coteau!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *